Les petites comme les grandes histoires sont écrites par des hommes et des femmes aux destins qui dépassent parfois les limites territoriales de la commune qui les a vus naître, grandir, se construire.

Découvrez ici quelques courtes notices sur des personnalités de La Glacerie. Elles sont toutes issues de l’ouvrage édité à l’occasion du 100e anniversaire de la commune : « La Glacerie, son premier siècle de vie locale, 1901-2001 ».

Emile BERTIN

Emile BERTIN (Nancy 1840 – La Glacerie 1924)

Emile Bertin« Emile Bertin nacquit à Nancy le 23 mars 1840. Polytechnicien et ingénieur du Génie maritime, il fut affecté au port de Cherbourg de 1863 à 1881.  En 1885, il fut détaché au Japon, où il passa cinq ans à créer la marine japonaise moderne. Il organisa les arsenaux de Kure et Sakuto, développa l’arsenal de Yokosuka et dota le pays d’une flotte remarquable, capable de remporter la victoire sur les cuirassés chinois en 1894.

De retour en France en 1890, il dirigea l’Ecole du génie maritime, puis les Constructions navales au ministère de la Marine. »

Louis LANSONNEUR

Louis LANSONNEUR ( 1876 – 1961) : le poète de la vallée

Louis Lansonneur« Son père, Sébastien Brévalaire Lansonneur était originaire de Kerlouan, dans le Finistère et avait épousé Marie Clavez, de Plougastel-Daoulas, avant de s’installer à Brest pour travailler à l’Arsenal.

Louis Lansonneur nacquit donc à Brest, le 2 août 1876. Il commença ses études chez les frères à Recouvrance. Il fit ensuite l’écoles des mousses , l’école des mécaniciens et enfin Maistrance. Après avoir navigué quelques temps, il devint officier d’administration et fut muté au Nardouet, où il resta jusqu’à la fin de sa carrière. »

André-Georges LEMONNIER

André-Georges LEMONNIER (Guingamp 1896 – La Glacerie 1963)

André Georges Lemonnier« André-Georges Lemonnier naquit à Guingamp (Côtes d’Armor), le 24 février 1896. Son père était officier d’infanterie et l’un de ses oncles était l’amiral Lecannelier, qui se distingua dans les domaines de l’hydrographie et de l’astronomie. Il ne vécut pas longtemps en Bretagne, puisque dès l’année de sa naissance, sa famille s’installa à Cherbourg. Le 1er octobre 1913, à dix sept ans, André-Georges Lemonnier entre à l’Ecole Navale et poursuit des études qui s’avèrent brillantes. »

Famille LUCAS

Richard LUCAS de Néhou (décédé à Tourlaville en 1675)

Gentilhomme verrier, Richard LUCAS de Néhou apporte à la Manufacture Royale des Glaces à Miroirs créée par COLBERT, la glacerie qu’il possède à Tourlaville, en Normandie, ainsi que sa maîtrise de la technique du verre blanc soufflé en manchon nécessaire à l’obtention de glaces de qualité « façon de Venise ».

inventeur du coulage du verre

inventeur du coulage du verre

Louis LUCAS de Néhou (décédé à Saint-Gobain en juillet 1728)

Il met au point la  méthode du coulage des glaces. Il est connu dans le monde entier pour la découverte de ce nouveau procédé de fabrication qui révolutionna la production des verres à vitre et à miroir.

Ce procédé permet la fabrication de glaces d’une taille plus importante que celles obtenues par le soufflage. En plus de l’avancée technique, le coulage met fin aux graves inconvénients de santé subis par les souffleurs de verre, la silicose notamment.

Auguste VASLOT

Louis Auguste Alexandre VASLOTLouis Auguste Alexandre VASLOT (Tourlaville 1844 – Martinvast 1908)

« Auguste Vaslot, que l’on appelait « le poète du Caillou », est né à La Loge le 11 février 1844. Depuis l’inauguration de la fontaine de La Loge lors de chaque fêtes de la Bonne Eau, des chansons composées par Vaslot étaient chantées par lui et vendues au profit du bureau de bienfaisance.

Auguste Vaslot publia de nombreux ouvrages. »