Une mission de proximité

mEMBRES DU PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

Le décret 2005-1156 du 13 septembre 2005 incite les communes à se doter d’un plan communal de sauvegarde (PCS). La Ville l’a mis en place dès le mois d’août 2007. Cependant, la municipalité a souhaité créer un véritable service de proximité afin de répondre le plus rapidement possible aux exigences de sécurité que certains incidents peuvent engendrer.

Que dit le décret ?
« Le plan communal de sauvegarde définit, sous l’autorité du maire, l’organisation prévue par la commune pour assurer l’alerte, l’information, la protection et le soutien de la population au regard des risques connus. » Le PCS est l’outil essentiel permettant à la commune de mieux s’organiser et d’être capable de déployer les mesures immédiates de sauvegarde et de protection de ses habitants lors de la survenue d’un événement grave. C’est aussi un plan d’urgence qui organise de façon schématique les actions à mener selon le risque identifié.

Cellule de crise en mairie
En cas de survenance d’un événement grave, du personnel communal tant technique qu’administratif peut être mobilisé afin de répondre aux exigences de service public et de sécurité civile :

  • information de la population,
  • orientation des secours,
  • soutiens logistique et technique…

Un renfort sur le terrain

Une permanence téléphonique n’est cependant pas suffisante pour répondre aux attentes de la population. Un renfort sur le terrain est nécessaire. Une intervention rapide est en effet primordiale, voire, dans certains cas vitale. Afin de répondre à cette exigence de proximité, les élus ont souhaité associer des habitants des quartiers à leur démarche. Ils sont ainsi 78 à être prêts à relayer des informations en porte-à-porte mais aussi à prêter main forte. Pour une meilleure coordination des actions et une plus grande réactivité, la commune a été découpée en 32 zones et les personnes fragiles ou isolées recensées.
Ce long travail de mise en place (découpage, identification des zones à risque, recrutement des relais) a été confié à Philippe SIMONIN, conseiller municipal aidé dans cette mission par Christiane HUBERT et Thierry CEDRA, également conseillers municipaux.

Convention et partenariats
Afin de dégager rapidement des axes routiers primordiaux et ainsi faciliter les accès aux secours en cas de neige, des lames de déneigement viennent d’être achetées. L’une équipe un tracteur de la ville, l’autre celui de Benoît GUERRAND, agriculteur avec qui la Ville vient de signer une convention. Gardant toujours à l’esprit le devoir d’une réaction rapide, un partenariat a été conclu avec les entreprises d’outillage KILOUTOU et TERMALOC. Ainsi la mairie pourra réquisitionner sans délai tout le matériel dont elle pourrait avoir besoin afin de répondre aux urgences tant des habitants que des entreprises.

N° de tél. d’urgence : 02 33 88 53 50